Voilà voilà je trouve quelques minutes précieuses pour en finir avec
Cette histoire de poireaux mous
qui en a fait couler de l'encre (si je puis dire...).

J'ai dû faire appel à Hercule Poirot (célèbre détective belge... y'a-t-il des belges dans la salle ??) pour résoudre cette affaire de la plus haute importance (Miss Morpion étant trop molle à mon goût) heureusement qu'Agatha Persil (merci Marie, enfin je me comprends) est dispo pour me filer un coup de main ('faut dire que là où elle est, elle n'est pas débordée des masses...).

Ainsi donc le dernier volet du poireau, élucidé par Poirot en personne.

Petite récapèpettes pour CELLE (tu t'es reconnue ?) et ceux qui n'ont pas suivi du début :
(je précise que cela n'a rien à voir avec la fiction précédente en rapport (si je puis dire) avec une courgette et un poireau.

 

Début juin, j'ai planté des poireaux. Ils ont bien poussé et franchement ils sont devenus très beaux. J'ai coupé les feuilles de temps en temps, espérant les voir grossir un peu etc.
A un moment donné, j'ai constaté qu'il ne grossissaient plus.
J'ai fini par me poser par mal de questions, étant assez déçue, au vu des débuts prometteurs. Je les ai regardé sous toutes les coutures, cherchant la petite bête...
Ils semblaient avoir choppé toutes les maladies de la planète et aucune en particulier.

Ils sont devenus mous, couchés par terre pour certain.

Au grand maux les grands remèdes, je les ai tous sortis de terre et regardé attentivement : ni parasite ni maladie, si ce n'est un peu de rouille du poireau. J'ai coupé les feuilles atteintes.
Ils ont repris un peu du poil de la bête :

DSC01200

J'ai constaté aussi que le soleil leur faisait défaut ;  en effet en tournant, le soleil ne leur rendait plus de visite directe dans la journée... ils avaient dû se vexer.

1ères conclusions : rouille + manque de soleil = poireaux mous ! ?
(Conclusions de la Brindille)

Les conclusions d'Hercule Poirot :

" Voyez vous, mes amis, j'ai relevé des indices surprenant dans le potager et ses alentours... j'ai fait travailler mes petites cellules grises, sans me salir les mains"

"Vous seriez surpris de découvrir LE COUPABLE "

DSC01205

(Note de la Brindille : comme Poirot ne risque pas de se baisser et qu'il a vu, LUI, l'indice de son fauteuil, t'as intérêt à agrandir l'image !)

DSC01204
(Note de la Brindille :  je suis sympa : je me baisse. S'il pose la question, tu dis que c'est une bille en plastique utilisée dans les pistolets de gosses)

"En réfléchissant à cette énigme, installé sur le transat mis à ma disposition dans le potager, il m'a semblé apercevoir ceci...
Savez-vous de quoi il s'agit ?"

"Très certainement ! Il s'agit de billes de plastique, ce qui indique la présence d'enfants dans ce jardin, ce qui n'a rien étonnant... Sauf que les enfants de la maison ne jouent pas avec ce genre de chose... "

"Cela m'amène donc à penser que d'autres enfants sont venus fréquenter ce jardin. Comme il n'y ont pas été invités, ils y sont entrés par effraction !"

"Que peut bien motiver l'intrusion d'enfants dans un jardin fermé et clôturé en l'absence du propriétaire des lieux ?"

"Ceci ! Mes chers amis !"

"Le voilà le coupable !!!!"

Un ballon ?!

"Voyez vous ce qui m'a mis la puce à l'oreille c'est que, lors de mon enquête, la Brindille a déclaré qu'un jour, les enfant traînant dans la rue ont attiré son attention par un peu plus de bruit que d'habitude : ils cherchaient leur ballon de foot.

"Il ont effectivement sonné pour savoir si par hasard il n'avait pas atterri dans le jardin... les enfants lui ont précisé que le ballon devait se situer au niveau du potager..."

(Note de la Brindille : Et comment tu sais sale gosse, qu'à cette heure-ci tu devrais être devant ta soupe, au lieu de traîner, torse nu ,dans la rue, alors que demain y'a école (primaire !) que chez moi il y a un potager avec ma haie de laurier-thin de plus de 3 mètres de haut et 1.50 m de large hein ?

Le ballon a tout bonnement atterri sur mes rangs de poireaux faisant un superbe strike !
Et puis, quand on rentre dans un jardin et qu'il n'y a personne... on en profite pour faire un paintball avec ces billes de merde non biodégradables que j'en ai partout dans l'herbe, dans les "massifs", dans le potager, devant le garage...

Hou là, je vais aller chercher mes p'tits cachets bleu-bleus moi. fin des notes de la Brindille)

------------------

EDIT du 26/09/08 à 22h28 Le blog a passé le cap des 2000 visites
MERCI !!