Voilà ce que j'ai entendu ce matin même !!

Quoi ?????!!!


Un peu vexée, ma mauvaise foi et moi même nous rendons au potager, histoire de trouver à redire à cette sentence péremptoire. 

Hum, voui en effet... on a connu mieux esthétiquement parlant !

Le coin des tomates :

DSC05797Le Potager crado, y'a pas à dire, c'est pas vendeur !


Un petit bilan avec des accents de rentrée scolaire :

ZERO POINTE pour les capucines, qui ne sont pas montées à l'assaut de la tête de lit sensée dissimuler le mur en parpaing qui fait mon désespoir...

COURS DE RATTRAPAGE pour les tomates : les pieds de tomates ne croulent pas sous les fruits (mais d'après un petit tour sur la toile, je ne suis pas la seule !)...
Les mauvaises herbes ont envahis l'espace...

Les feuilles de tomates sont toutes miteuses mitées (acariens), certains fruits ont le cul noir, d'autres semblent avoir du mal à mûrir (reste orange autour du pédoncule)...

La faute à qui tout ça ?
Mildiou ? Sécheresse ? Arrosages trop rares ? Carences ?
Insolation ?!

OK un peu tout ça à la fois et donc la faute à la jardinière qui aurait pu arroser plus souvent et veiller au grain.
Pour sur, je n'ai pas assez enrichi la terre à la plantation.

REDOUBLEMENT donc pour Mlle Brindille qui re-signe pour le diplôme de jardinière éternellement débutante !!!

Comme je pense et j'espère que nous allons encore profiter belles journées de chaleur, je n'arrache pas tout sur un coup de tête et tente de relancer une petite dernière récolte pour les semaines à venir.

Pour commencer : un gros nettoyage des parties abîmées ; + j'ai arraché 3 pieds qui n'auraient pas le temps de produire.

Nettoyage et binage : OK,
désherbage : OK,
arrosage : OK.

Reste le problème de la ou des carence(s) :

(C'est bête je n'ai pas pris de photo des fruits pour avoir votre avis)
J'ai fait une petite enquête sur le net pour essayer de comprendre ce qui manque à la terre.
Pas d'azote en tout cas, il semble en excès (ex : cosmos qui ne font que du feuillage)
.
En revanche, ça pourrait être une carence en potassium et/ou magnésium, ça colle avec la nature de mon sol plutôt sableux à cet endroit, le tout accentué par des stress hydriques.
Mlle brindille, tu me copieras cent fois : on ne fait pas un potager pour ne pas l'arroser

Ceci fait,

J'ai récolté un petit peu de compost que j'ai mis au pied des tomates, demain je verrai si je n'ai pas un peu de cendre à épandre également. Et promis je vais l'arroser plus régulièrement. Toutes les recherches m'amènent au constat suivant : le manque d'eau a vraiment été un problème. J'ai voulu économiser l'eau de la ville mais il ne faut pas exagérer !
Boire un petit coup c'est agréable !

Je voudrais avoir bientôt un autre moyen d'arrosage : récupérateur d'eau de pluie ou exploitation du forage mais pour le moment ce n'est pas possible...

 

Aller hop, un petit coup de propre au Potager Jungle de la Brindille :

DSC05806
Avant de vous quitter, la distribution de bons points : les tomates cocktail, les tomates poires, les betteraves ont été super malgré cette situation.
Toutes les autres : tomates, aubergines, courgettes, elles ont droit à une deuxième chance après ce petit coup de fouet qui j'espère sera bénéfique.

DSC05807
C'est pas pour enfoncer le clou mais les cosmos ne fleurissent vraiment pas, hein !!! Bref, cette photo permet de voir que c'est pas jojo même après nettoyage que les pieds de tomates sont bien déplumés puisqu'on aperçoit plus que le tuteur torsadé !
Mais j'ai bon espoir !

DSC05809

Sur ce plan là : le romarin qui n'a pas bronché, un poivron qui a oublié de produire, un piment qui a dû lui montrer l'exemple, le basilic a petites feuilles qui a trop chaud (et aimerait bien un emplacement ombragé l'année prochaine) et les blettes ou bettes à carde qui avait mal commencé la saison avec des feuilles toutes moches et qui sont magnifiques en ce moment !

A bientôt pour des bonnes nouvelles (dame nature si tu m'entends)