L'année dernière, j'avais reçu -avec la joie d'une poule trouvant un vers- la tour à patates de botanic® :

Tour à patates
Tour à patates, crédit photos botanic®.

A l'issue du test, il faut reconnaître que la récolte a été maigre. J'étais déçue.
Les quelques blogueurs qui ont eu l'occasion de la tester ont eu une récolte faible également.
Pour autant, j'ai encore envie d'essayer cette année ; battre le record de l'année dernière ne va pas être très difficile !

DSC07456Récolte 2013 de la tour à patates : 1,100 kg

Les possibles écueils de l'année dernière :

J'avais mis du carton au fond de la tour, je voulais éviter l'arrivée du chiendent dans la tour ! D'abord ça n'a pas marché et ensuite je pense que ça a bloqué les micro-organismes trop longtemps en dessous du carton. L'activité du sol étant importante, il est possible que ça ait joué...

Ensuite j'ai planté tard : fin mai. L'on dit qu'il faut planter les tubercules de pommes de terre à la floraison du lilas.

Enfin j'avais planté des tubercules de pommes de terre (non bio) qui avaient germés au fond du filet et non des semences, j'en ignorais donc la variété et tout ce qu'on peut imaginer d'hybridation... Cette année, j'ai donc planté plus tôt (début mai) sans carton au fond et avec des semences de PDT achetées... J'utilise en revanche le même terreau qui n'est pas de chez botanic® mais qui me donne satisfaction par ailleurs.

DSC08401Mai 2014

Il ne ne reste plus qu'à attendre...
Et arroser (s'il ne pleut pas) !
Et mettre des plaquettes de bois (quand la tige va pousser) !
Et aussi du terreau (pour butter les patates) !

Petit rappel de la tour à patates :

Elle se compose d'éléments emboîtables -sans outils- en bois non traité.
Pour débuter, on ne place que 2 étages, puis sur un lit de terreau, on dépose quelques tubercules germés que l'on recouvre de terreau. Au fur et à mesure de la croissance du plan on rajoute des plaquettes de bois et du terreau jusqu'en haut. Les pommes de terres sont sensés se former sur toute la hauteur de la tour ainsi, avec un faible encombrement au sol, on espère un meilleur rendement qu'en culture classique avec le même nombre de tubercules. C'est très facile et ludique. Pour récolter : on retire les plaquettes de bois une à une, c'est rapide et on ne risque pas d'abimer sa récolte avec la fourche-bêche !

Je voulais, à titre de comparaison, mettre quelques tubercules en pleine terre mais j'ai un petit soucis de place au potager et il va falloir choisir... pour le moment je n'ai rien fait. Je compte aller demain acheter mes plants de tomates et courgettes... J'ai aussi des tas de semis spontanés de cucurbitacées non identifiées (graines en provenance du compost : melon ou courges ?!??) que je n'ai pas coeur à sacrifier...

Officiellement, la saison du potager 2014 est ouverte !
Les oignons sont dans la place et même quelques graines de radis ont été semées.
Les tomates, aubergines et courgettes seront plantées après les saints de glace (11, 12 et 13 mai) ou avant si j'ai le temps ;-) Car tout de même on est dans le presque sud et je crois pouvoir prendre le risque...