Et bien pour le premier jour du mois d'octobre, ça commence bien : des seaux d'eau jetés sur les vitres m'ont réveillée ce matin !

Le moins que l'on puisse dire c'est que le jardin est copieusement arrosé. Il fallait bien s'attendre à des représailles après un été si chaud et sec. Et ici en automne, ça tombe ! On appelle ça, d'un air entendu, "un cévenol" comprendre "un épisode cévenol" comprendre (encore) que certains vont devoir aller travailler en barque, écoper toute la maison, repeindre le plafond de la cuisine qui aura pris l'eau et jeter ses cactus au compost (très mauvaise idée si tu travailles sans gants) que l'on aura oublié de rentrer la veille...

tuxpi

A l'heure où je vous parle, enfin où je vous écris, il retombe des cordes si bien que je suppose que le pluviomètre ci-dessus, pris en photo il y a quelques minutes, est déjà en train de déborder ! J'ai mis des chaussettes fourrées, la bonne vieille veste des familles et je crois que pour celle qui avait prévu d'aller au marché ce matin, de faire le ménage et les courses ça va se passer plutôt en mode blogging avec une bonne tasse de thé. Car il ne sert à rien de faire le ménage lorsqu'il pleut, vous le savez, vous qui avez peut-être des enfants, des chiens, des chats et/ou les trois à la fois !

Ce n'est pas farniente pour tout le monde :

tuxpiVous voyez, je ne leur veux plus de mal à ses escargots. Ils font leur job, ils mangent, ils nettoient. Si j'en trouve trop ou à un endroit trop sensible, je les déplace. L'astuce consiste à les nourir, laissez-leur de quoi se nourir... lorsque vous arracher quelques "mauvaises herbes" posez-les autour des cultures. Ouais, ça fait cracra vous trouvez ? Si vous voulez des rangées bien proprettes ça sera marqué "Welcome !" sur vos salades. A vous de voir.
Le maitre mot est co-habiter, je suis persuadée que lutter ne sert à rien.

Le massif côté coin-repas est devenu assez haut désormais ; sauges amistad, asters et physalis, ils ont dû se prosterner sous le déluge...

tuxpiIl faut que je me penche sur leur cas, car ils envahissent facilement un mètre de la terrasse et pas seulement sous la pluie : le physalis ne tient pas debout il est vautré en permanence. Après une bonne taille, je devrais peut-être mettre une barrière, ou les attacher avec une ficelle, ou les contenir dans un corset de bambou...

Je vous souhaite une belle journée et un agréable mois d'octobre.
Je trouve qu'il commence bien : il arrose à ma place et me dispense de tout un tas de tâches ménagères auxquelles je ne cherchais que trop d'excuses pour ne pas les réaliser...

tuxpi

A bientôt sous le soleil.